5 Fabric & Textile Trends of 2024 | AFI Fashion News

5 tendances tissus et textiles de 2024 | Actualités mode AFI

INITIÉ DE L'AFI

Dans le paysage en constante évolution de l’industrie de la mode, 2023 est apparue comme une année charnière, marquée par un virage important vers la durabilité et une prise de conscience accrue de l’impact environnemental des choix de mode. 

Les consommateurs sont de plus en plus conscients des origines de leurs vêtements et se tournent vers les marques qui privilégient les pratiques durables, la circularité et la production éthique.

Ce changement ne remodèle pas seulement le récit de la mode, mais incite également les créateurs à repenser leurs processus créatifs, ce qui se traduit par une plus grande importance accordée à la qualité, à la longévité et à une rupture avec le cycle traditionnel des vêtements saisonniers. 

Alors que la communauté mondiale de la mode adopte ces principes transformateurs, l’industrie de la mode africaine connaît sa propre renaissance.

Sur tout le continent africain, nous avons vu des créateurs explorer divers textiles, de la laine mérinos, du coton et du lin à la soie, au raphia, au denim, au batik et au foulard.

Les créateurs ont exploré ces textiles, en leur donnant des traitements différents de ceux d'habitude, pour produire des vêtements époustouflants qui changent le récit de la mode africaine. 

Explorer les tendances textiles de 2024 : une transition durable qui remodèle la mode mondiale

Tissus durables

Voir cette publication sur Instagram

Un post partagé par Lola Ogunnaike (@lolaogunnaike)

L’exploration d’alternatives durables et respectueuses de l’environnement prend de l’ampleur au sein de l’industrie de la mode africaine. Les tissus tels que le coton biologique, le raphia et le Tencel deviennent de plus en plus populaires en raison de leur impact minimal sur l'environnement.

Si vous regardez les nombreuses semaines de la mode à travers le continent, vous constaterez que les créateurs adoptent ces matériaux, non seulement pour leurs qualités durables, mais également pour leur confort et leur polyvalence.

La circularité a également rejoint la conversation et de nombreux créateurs trouvent des moyens de réutiliser les « stocks morts » en leur donnant un nouveau traitement - de la teinture et du froncement à leur découpe et à leur transformation en différentes tenues. Les tissus des anciennes collections retrouvent une nouvelle vie.

Tissus traditionnels 

L'intérêt croissant pour les créateurs de mode africains, associé aux efforts collectifs des principales parties prenantes engagées à favoriser la croissance de l'industrie, a propulsé de nombreuses marques sous les projecteurs.

Il existe un engagement de plus en plus partagé à adopter la riche tapisserie du patrimoine textile africain, où les créateurs mettent l'accent sur les tissus indigènes de leurs régions respectives.

Alors que les marques africaines cherchent à se démarquer du reste de l’industrie de la mode, les créateurs s’intéressent fortement à l’exploration des textiles du patrimoine culturel, en mettant l’accent sur la célébration et la préservation de l’artisanat traditionnel et des techniques autochtones de tissage et de teinture des tissus.

Les créateurs s'approvisionnent en tissus auprès d'artisans de leur communauté, qui ont conservé l'art traditionnel de la production textile. 

Aimer le lin

Longtemps favori des consommateurs de mode exigeants, le lin est apprécié pour sa respirabilité, sa légèreté et son aération. Cependant, comme nous l'avons vu avec la collection de Ngüo à la Fashion Week de Joburg, la polyvalence du lin lui permet d'être utilisé aussi bien dans des contextes décontractés que plus formels.

Nous pouvons nous attendre à ce que le lin soit incorporé dans une gamme de vêtements, des vêtements d'été décontractés aux pièces sophistiquées et ajustées.

La marque de vêtements pour hommes Gvllvnt et la collection de vêtements pour hommes d'AFI Privé se sont penchées sur des costumes ajustés et décontractés en lin lors de la Fashion Week de Joburg, ajoutant ainsi à l'attrait intemporel du lin. 

Les nouveaux cuirs 

Voir cette publication sur Instagram

Un post partagé par SUEMI (@suemitsumenaga)

De nombreux consommateurs de mode s'éloignent des sous-produits d'origine animale, de la fourrure au cuir. Le cuir végétalien a perdu de sa popularité et les alternatives sont les cuirs à base de plantes comme le Piñatex et le Mushroom Leather.

Le premier est fabriqué à partir de fibres de feuilles d’ananas, tandis que le second est fabriqué à partir de mycélium, qui est la structure racinaire des champignons.

Au-delà du Piñatex et du Mushroom Leather, divers styles émergents de cuir durable font des vagues, utilisant des matériaux tels que le cuir d'écorce de pomme, le cuir cultivé en laboratoire et même le cuir fabriqué à partir de déchets de vin mis au rebut. 

Tissus classiques avec une allure vintage 

Ces tissus ne sont jamais démodés pour les vrais connaisseurs de mode. Cependant, ils ne sont pas toujours disponibles en magasin. Cela change cette année.

Le velours, le tweed, les paillettes, la dentelle, le hopsack et le velours côtelé seront populaires cette année, surtout en hiver.

Le regain d'intérêt pour ces matériaux classiques reflète une évolution vers l'appréciation de la qualité durable dans une industrie souvent dominée par des tendances éphémères.

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.